Outre la publication régulière de nos études thématiques (dossiers des Nouvelles Feuilles Familiales),
nous vous proposons sous cette rubrique une série d’analyses. Elles sont suscitées par l’actualité
ou sont le résultat des animations et autres activités que nous organisons. N’hésitez pas à y réagir
et à nous envoyer vos commentaires !

Analyse 2019-30

Personne ne niera qu’Internet est un outil précieux : il nous permet de communiquer, de nous informer, de nous situer dans l’espace, de nous détendre devant un film ou un jeu, d’acheter toutes sortes d’articles, aussi d’en vendre... À cette multitude d’activités possibles, répond une multitude d’objets connectés : l’ordinateur, fixe ou portable, la tablette, le smartphone, la montre, etc. Internet, qui s’est glissé jusque dans notre poche, s’est imposé dans nos vies comme une nécessité dont on se passe difficilement… mais avec quel revers à la médaille ?

Analyse 2019-29

Passer par l’étape de la transition, de la réappropriation de son corps, est déjà un long parcours en soi. Notre société et ses normes évoluent progressivement mais ce n’est pas suffisant. À titre d’exemple, souvenons-nous de cette polémique à propos de personnes transgenres dans le domaine sportif professionnel, jugées selon des stéréotypes [1].

Analyse 2019-27

Être parents suscite, évidemment, beaucoup de questionnements. Mais s’il y a bien des interrogations qui reviennent sans cesse, ce sont celles qui concernent l’éducation affective et sexuelle de nos enfants.

Analyse 2019-28

Lorsque nous réfléchissons à la mort ou lorsque nous sommes confrontés à celle de nos proches, de nombreuses questions peuvent être soulevées, parmi lesquelles le choix de ce qu’il adviendra du corps : inhumé ou incinéré ? Pour certains, ce choix binaire ne convient pas. Dans une optique à la fois écoresponsable et plus économique, ceux-ci souhaiteraient choisir une troisième voie : l’humusation.

Analyse 2019-26

Le cancer du col de l’utérus est la troisième cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde [1]. En Belgique, on déplore chaque année près de 190 décès dus au cancer du col de l’utérus, qui n’est pourtant pas le cancer gynécologique le plus fréquent. Dans 9 cas sur 10, un dépistage régulier aurait pu sauver les femmes infectées [2]. N’est-il pas urgent d’agir pour éviter le développement de cette maladie ? Quelles mesures sont prises pour éradiquer ce virus et que reste-t-il à faire ?

Analyse 2019-25

Le mardi 8 octobre 2019, un buzz retentit sur les réseaux sociaux. Un bad buzz même. L’image d’un homme donnant un coup de poing à sa femme, en criant, provoque l’émoi. Cette banalisation de la violence conjugale reçue de plein fouet, on la doit à la marque Bicky Burger. Le but ? Préciser que leurs burgers sont vendus exclusivement dans des boîtes vertes. Apparemment, la dame illustrée a osé lui faire l’affront de se tromper de boîte et donc de burger… Car c’est bien connu, c’est à la femme de se procurer de la nourriture pour son mari, brave et travailleur (représenté ici en costume-cravate), bref, irréprochable…

Analyse 2019-24

À l’heure actuelle, les jeux vidéo sont généralement, dans les médias, associés à la violence. Pourquoi le seraient-ils davantage que certaines histoires, films ou autres programmes télévisés ? Une récente étude déclare que ce lien entre violence chez les plus jeunes et jeux vidéo est obsolète [1]. Cette peur des effets néfastes est principalement issue de stéréotypes. Par exemple, lors d’actes dramatiques commis par des adolescents, les médias sont à l’affût : à quels jeux jouaient-ils ? Ces derniers étaient-ils violents ? Ce sont les questions les plus mises en avant, aux dépens du récit de vie de l’adolescent. Un autre aspect que Couples et Familles veut aborder est la place des femmes dans ce milieu. Le jeu vidéo : bon ou mauvais ? Et si on creusait cette question ?

Analyse 2019-23

Ces dernières années, Couples et Familles s’est penché à plusieurs reprises sur la question des allocations familiales [1]. De gros changements ont été opérés ; d’autres sont prévus à l’horizon 2020. C’est le cas de l’entrée en vigueur des nouveaux montants d’allocations familiales et de suppléments sociaux. Mais sur ce volet de la réforme, la polémique enfle : une pétition a été lancée par des parents qui se jugent floués par le nouveau système [2]. Qu’en est-il au juste ? Quelles sont les avancées de la réforme ? Permettent-elles d’améliorer la situation de toutes les familles ?

Analyse 2019-22

Pour situer dans un premier temps en quoi consiste la charge sexuelle, il est bon de rappeler ce qu’est la charge mentale, principe apporté par la sociologue Monique Haicault en 1984 [1]. La charge mentale, c’est ce que vivent des milliers des femmes, souvent mamans, bien trop souvent débordées. Toujours une liste des tâches à faire dans un coin de la tête, les femmes se dévouent entièrement à leur famille, à leur travail et finalement s’oublient. C’est au point de parler de double journée (parfois même triple si on tient compte des trois rôles : travailleuse, mère et épouse).

Analyse 2019-21

On connaît tous l’importance des jeux de société dans l’éducation des enfants. Parmi les plus connus, le fameux jeu du monopole, qui consiste à acquérir le plus de propriétés possible et à ruiner ses adversaires en leur soutirant un loyer excessif… La société d’édition du jeu a récemment décidé de changer les règles et de transformer son célèbre plateau en un lieu plus progressiste… Mais le résultat n’est vraisemblablement pas sans faille. 

Analyse 2019-20

Ce 15 juin dernier, un collectif français du nom de Ça va saigner a appelé les femmes à lutter contre la précarité menstruelle en tachant de vrai ou de faux sang leurs vêtements et, pourquoi pas, même les sièges du métro [1]. Plus tôt, en février, c’était une jeune étudiante parisienne, Iréné, qui avait fait le buzz sur Instagram en exposant des photos d’elle dans différents endroits publics lors de ses règles, sans protection hygiénique. Son objectif ? Lever le tabou sur ce sujet de société que sont les règles et dénoncer le coût élevé de la prise en charge des flux menstruels [2]. 

Analyse 2019-19

D’abord cantonnés aux usines, les robots envahissent désormais de nombreux autres secteurs : la vente, le transport, la médecine, le sport, l’art, la guerre… Nos foyers n’échappent pas non plus à l’arrivée des robots : robots ménagers, robots-aspirateurs, robots-tondeuses, robots sexuels, robots compagnons… Quel rapport entretient-on avec ces machines ? Sont-elles inoffensives ou, au contraire, représentent-elles une menace ? 

Analyse 2019-18

« Payez pour frais de scolarité, F 15 000 » : voilà ce qui figure sur l’une des cartes « Chance » – si l’on peut dire – du Monopoly. Plus encore dans la réalité que dans le célèbre jeu, l’arrivée de cette facture peut susciter l’appréhension de celles et ceux qui doivent s’en acquitter. En ce début d’année scolaire, Couples et Familles se penche sur un sujet connu mais néanmoins interpellant : la (non-)gratuité de l’enseignement obligatoire. 

Analyse 2019-17

Le 10 juillet dernier, la loi relative à l'interdiction des violences éducatives ordinaires a modifié le Code civil français. Désormais, « l'autorité parentale s'exerce sans violences physiques ou psychologiques » [1]. Si cela semble couler de source, les parents qui recourent aux corrections, aux menaces ou aux paroles rabaissantes sont encore très nombreux… Et en Belgique aussi. À quand le même type de loi chez nous ? Mais surtout, à quand une réelle prise de conscience qu’il n’y a pas de « petite » violence, ou de violence « méritée » ?

Analyse 2019-16

L’accouchement est un moment bouleversant dans la vie d’une femme et de sa famille. Mais parfois, la salle de naissance est aussi le théâtre de traumatismes importants pour la future mère, malheureusement peu maîtresse de ce qui lui arrive, entre les contractions, les ordres du médecin, la péridurale, l’épisiotomie… Comment éviter que l’accouchement ne se transforme en agression ? Pour Couples et Familles, dénoncer les violences gynécologiques et obstétricales ne suffit pas ; il faut aussi restaurer le dialogue et la confiance entre médecins et patientes.

Analyse 2019-15

Si l’essence de l’habitat n’a pas changé – il s’agit toujours d’un « lieu de vie, d’épanouissement et d’émancipation des individus et des familles » [1] –, la diversité nouvelle des formes et des situations familiales en a modifié les contours. Des logements originaux et « alternatifs » émergent : habitat groupé, solidaire, intergénérationnel... et léger. Qu’entend-on par « habitat léger » ? Qui sont les gens qui optent pour ce mode d’« habiter » ? Quelles en sont les limites et pourquoi est-il urgent de les dépasser ?

Analyse 2019-14

De plus en plus d’agences de voyages proposent des séjours réservés aux adultes sans enfants. Quelques restaurants ont également déjà suscité la polémique en refusant des parents accompagnés de leur progéniture. En sélectionnant ainsi leur clientèle, les patrons d’hôtels ou de restaurants pensent attirer plus de couples, mais aussi des consommateurs à la recherche de calme et de tranquillité. Cette tendance a-t-elle de quoi choquer ?

Analyse 2019-13

Le tourisme est un secteur en pleine expansion. On voyage de plus en plus facilement, de plus en plus loin, pour de moins en moins cher. Selon l’Organisation mondiale du Tourisme, ce dernier « représente jusqu’à 10% du PIB et des emplois dans le monde » [1]. Finalement, le voyage est devenu un produit de consommation comme un autre… Mais faut-il être mobile à tout prix ? Faut-il faire du voyage d’agrément une de nos valeurs ? Que se cache-t-il derrière nos photos de vacances ?

Analyse 2019-12

À la fin du mois de juin, de nombreux élèves ont obtenu leur Certificat d’études de base (CEB) et ont ainsi achevé leurs études primaires. Ils ont appris à compter, à lire et à écrire. Des aptitudes qui, parfois, ne sont pas maîtrisées par leurs parents. Comment accompagner son enfant dans son parcours scolaire lorsque l’on est soi-même illettré ? Pourquoi est-il essentiel de lutter contre l’analphabétisme en Belgique ?

Analyse 2019-11

En octobre 2018, l’organisation mondiale de la santé (OMS), le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et ONU-Femmes ont déclaré qu’il était temps de mettre fin aux tests de virginité [1]. Ces trois organismes affirment que cette pratique est médicalement inutile et souvent douloureuse, humiliante et traumatisante. Plus largement, ils prônent l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles partout dans le monde [2].